Evaleon, un monde sur lequel vous apprendrez à vivre d'une manière ou d'une autre. Suivre des cours dans une école militaire ou vivre une vie normal de ce monde !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une nouvelle vie en vue [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shun Marshall

avatar

Messages : 11
Ton perso en 3 mots. : Regard de braise
Citation : Il n'y paraît pas, mais j'ai l'oeil vif vous savez.
Date d'inscription : 25/10/2015

MessageSujet: Une nouvelle vie en vue [LIBRE]   Ven 23 Déc - 13:54

Aïko dormait encore. Moi, cela faisait une bonne heure que j'étais levé. Je n'avais pas beaucoup dormi, pour être franc. J'angoissais un peu, c'était après tout mon premier jour de cours en tant que professeur. J'allais cottoyer en tant que collègues des personnes que j'appellais il y a encore quelques années professeurs. Cela me mettait un peu mal à l'aise pour être honnête, mais je me disais que tout se passerait bien.

Je me tournai vers Aïko. Ma douce Aïko, comme je t'aimais... Mon seul regret était de ne pas pouvoir admirer ton visage aux traits que je sentais si fin quand j'y passais mes doigts pour y déposer de tendres caresses. Même si je m'étais habitué à ma cécité, cela m'handicapait énormément. Je parvenais à me débrouiller, et quand j'avais du mal à faire certaines choses, je savais que ma douce viendrait m'aider. Elle était merveilleuse. C'était bien la seule personne en dehors de ma mère qui ne m'avait pas prit en pitié pour ma cécité, et je crois bien que c'était en cela qu'elle était si différente des autres.

Je me penchai au dessus d'elle et déposai un tendre baiser sur sa joue, lui arrachant un petit gémissement endormi. Elle esquissa un petit sourire, et d'une voix encore fatiguée et lointaine, elle me dit simplement ''Bonne journée, mon coeur...'' avant de se rouler sous les couvertures. Je souris, attendrit par sa douceur et bercé par sa voix si mélodieuse, puis partis m'habiller. Je fis glisser mes doigts sur la porte de la penderie jusqu'à trouver la poignée. Je fis coulisser la porte, et à tâtons, je cherchai les étiquettes en braille afin de savoir quelle tenue j'allais porter aujourd'hui.

Après une légère hésitation, mon choix se porta sur la simplicité. Un pull fin, un jean et ma veste en cuir. Nous étions encore en septembre, le temps était encore estival. Le soleil brillait déjà malgré l'heure très matinale, et le mercure affichait déjà un très agréable 20° à l'extérieur. La veste suffirait pour me protéger de la fraîche de la brise matinale, et plus tard elle ne me tiendrait pas trop chaud quand le soleil nous réchaufferait à pleins rayons. Ah, le soleil ... Voici autre chose que je regrette de ne plus voir. Admirer un beau coucher de soleil, cela m'était impossible et me manquait un peu. Mais passons, je devais me préparer.

J'enfilai donc ma tenue, m'aspergeai d'un peu de parfum - par pure coquetterie, je l'admets - puis j'allai me préparer mon café quotidien avant de partir. Je posai ma main sur ma montre, et un petit bip se fit entendre dans mon oreille. Mon oreillette m'indiqua alors l'heure. 6h29. Parfait, j'étais dans les temps. Je bus alors mon café tranquillement, puis vérifiai l'heure à nouveau. 6h32. Trois minutes pour boire mon café ? Diantre, que cela m'avait paru si peu pourtant. Je me levai, posai la tasse dans l'évier en prenant soin de la remplir un peu d'eau pour que les dépôts de café ne collent pas, puis alla vers la porte. Heureusement, j'avais pu me familiariser avec l'appartement et je le connaissais bien, ce qui me permettait de me repérer assez facilement.

J'allais vers l'arrêt de bus, et attendit ce dernier. Pris d'un doute, je demandai à un autre voyageur s'il s'agissait bel et bien de la bonne ligne. Je ne voulais pas arriver en retard, encore moins à mon premier jour.

"Excusez moi, monsieur ? Ou madame, pardonnez moi d'avance si je me suis trompé, mais pourriez vous me dire s'il s'agit bel et bien de la ligne 4a qui arrive ?
- Oh, bien sur, c'est la bonne ligne, monsieur !"


Ouf, la dame ne s'était pas offusquée. Elle avait sans nul doute remarqué ma cécité. Chose plus notable et appréciable, elle n'avait pas laissé transparaître une quelconque forme de pitié à mon égard, ce qui m'arracha un sourire bienveillant et jovial quand je la remerciai. Non pas que cela me mettait en horreur qu'on me prenne en pitié à cause de mon handicap, je ne pouvais pas blâmer les gens pour cela, moi-même je pense qu'à leur place je me comporterais de la même manière. Néanmoins, je ne pouvais qu'apprécier qu'on me traite comme quelqu'un de normal. Car après tout, j'étais normal. Je n'avais plus mes yeux, mais j'étais tout à fait normal.

Le trajet se passa sans encombre. Par chance, l'administration des transports en commun avait fait aménager ses bus pour y installer des hauts parleurs qui prononçaient le nom de chaque arrêt. ''Prochain arrêt, Académie de Perce-ciel''. Je me levai alors de ma place et avançai à tâtons vers la porte. Une fois le bus arrêté, je sortis en saluant le chauffeur du bus, puis me retrouvai sur le trottoir, devant l'académie. Je pris une grande inspiration, puis avançai. Grâce à mon don, je pouvais me repérer au son et ainsi en quelque sorte ''cartographier'' mon environnement, un peu comme Dardevil. C'était d'ailleurs le surnom que m'avait donné le professeur Von.... Hirvin, aussi bien durant mes années en tant qu'élève que durant ma formation de professeur. Il était fort sympathique, Hirvin. Malgré son air dur, froid, sévère et bourru, c'était quelqu'un avec un grand coeur et qui voulait profondémment le bien de ses élèves. Cela dit, je reconnaissais que ses méthodes étaient drastiques. Mais il poussait ses élèves à bout pour qu'ils se dépassent, il faisait ça par amour pour eux, et non par sadisme.

Enfin, aujourd'hui je n'avais plus à subir les longues et pénibles heures de sport d'Hirvin. Aujourd'hui j'étais son égal, j'étais professeur d'histoire evaleonnienne. J'entrai alors dans la salle des professeurs, au vu de l'heure très matinale, il n'y avait encore personne. J'allai alors m'installer à une table pour y relire mes livre de cours, ainsi que me préparer à accueillir ma toute première classe. J'avais une petite boule au ventre, mais je tentai de me calmer afin de démarrer mon nouvel emploi dans les meilleures conditions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirvin VonIrir

avatar

Messages : 13
Ton perso en 3 mots. : Fumeur, Grincheux, Sensible
Citation : Ne laisse jamais tomber.
Date d'inscription : 21/08/2016

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie en vue [LIBRE]   Mer 4 Jan - 21:07

La rentrée, sacré plan de bataille... J'étais prof principale des bleus de Perce-Ciel et putain, quelle classe j'allais avoir. J'ai le choix entre les mioches qui font les caïds, qui joue au héro ou carrément qui font les suicidaires... Arf. Heureusement je n'avais pas cours après, un moyen pour moi de me détendre en salle des professeurs en buvant un bon café et en fumant une cigarette à la fenêtre.
J'avais attaqué fort la journée, l'arrivée de Dimitri dans mon cours, ses premières années e cogitais littéralement à un schéma d'action pour élever ses petites choses à un niveau hors du commun alors que je prenais la direction de la salle des professeurs. Sans réfléchir, j'ouvris la porte de celle-ci et passait d'un pas lourd qui m'est propre l'entrée en fermant d'un geste de balayage la porte.

Qu'est-ce qu'il fou ici Shun ? Ah oui merde, c'est plus un élève maintenant. Ça me fait tellement bizarre de le voir là, assis studieusement à lire ses bouquins pour anticiper les cours qu'il a à donner. En bref, ça ne me rajeunis pas. J’arquais un sourcil et dit de ma voix froide et sévère en me plantant à côté de lui de mon imposante stature.

" Shun, c'est une salle réservée aux professeurs, retourne en cours. "


En réalité je rigolais, voulant juste le piquer pour voir la réaction de notre nouveau professeur. Il y a pas à dire, avec la vie de merde qu'il a eut, je trouve qu'il a fait un très beau parcours. Je suis fière de se petit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shun Marshall

avatar

Messages : 11
Ton perso en 3 mots. : Regard de braise
Citation : Il n'y paraît pas, mais j'ai l'oeil vif vous savez.
Date d'inscription : 25/10/2015

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie en vue [LIBRE]   Mer 4 Jan - 21:30

Un bruit de porte, un pas lourd et nonchalant, une douce odeur de tabac, la porte qui se referme brusquement, et une voix rauque m'avaient tiré de ma studieuse bulle de concentration. Hirvin était entré. Il était toujours aussi reconnaissable, autant par son allure que son odeur. Et par son mépris du règlement concernant l'usage de cigarettes dans l'enceinte de l'établissement aussi, cela dit en passant. Les veilles habitudes avaient la peau dure, décidément. Cela m'arracha un léger sourire. Il sembla d'ailleurs me remarquer, puisqu'il s'approcha de moi et m'adressa la parole de sa voix puissante.

'' Shun, c'est une salle réservée aux professeurs, retourne en cours. ''


Il était toujours aussi direct. Je levai le nez de mon livre, puis tournai la tête dans sa direction, le fixant de mes yeux vitreux. Je lui adressai un sourire franc et chaleureux.

'' Mais voyons, Prof… Hirvin, je suis ton collègue maintenant, tu as déjà oublié ? ''

Cela me faisait vraiment étrange de tutoyer mon ancien professeur de sport, mais je voulais m'y habituer le plus rapidement. Après tout, malgré notre différence d'âge, plus rien ne nous différenciait l'un de l'autre à présent. Nous étions tous deux professeurs de la prestigieuse académie de Perce-Ciel dorénavant, et en tant que tel, je ne laisserai pas un fossé générationnel se creuser entre moi et mes nouveaux collègues. Bien entendu, cela serait très déstabilisant dans un premier temps pour moi comme pour eux, mais j'étais persuadé qu'après un petit temps d'adaptation, nous y parviendront. Pour l'heure, je me contentais de fixer le Squale avec un grand sourire amical et chaleureux qui m'était si familier pour ceux qui me connaissaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirvin VonIrir

avatar

Messages : 13
Ton perso en 3 mots. : Fumeur, Grincheux, Sensible
Citation : Ne laisse jamais tomber.
Date d'inscription : 21/08/2016

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie en vue [LIBRE]   Mer 4 Jan - 21:45

'' Mais voyons, Prof… Hirvin, je suis ton collègue maintenant, tu as déjà oublié ? ''

Oh le petit con, il a prit de la confiance ! Ce n'est plus l'élève un peu réservé et timide de ses premières années en tant qu'étudiant. Cela m'arrachait un sourire amusé, j'avais envie de le taquiner, après tout, je suis persuadé qu'il fera un bon professeur pour Perce-Ciel. Il a les épaules pour. Je crains juste un peu que les élèves le bouffe, ils ont pas intérêt. Je vais veiller aux grains le plus discrètement possible à ce que son insertion en tant que personnel se fasse bien, ils auront pas intérêt à lui casser les pieds non de non.

" Ça va pas me faire rajeunir putain. "


Je me servis un café et partit m'adosser à la fenêtre en soupirant, je buvais alors quelques gorger de la boisson.

" Et puis prend pas trop la confiance avec moi, c'est professeur Von Irir. Comme à l'ancienne ok ? "


Dans mon ton bien que sec, on pouvait entendre que je commençais à sourire. Je suis comme-ça après tout, j'aime déconcerter mes collègues et surtout qu'il y avait matière à taquiner le petit nouveau étant donné son ancien titre dans se bâtiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shun Marshall

avatar

Messages : 11
Ton perso en 3 mots. : Regard de braise
Citation : Il n'y paraît pas, mais j'ai l'oeil vif vous savez.
Date d'inscription : 25/10/2015

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie en vue [LIBRE]   Mer 4 Jan - 22:26

Ah la la, Hirvin, tu n'avais pas changé d'un iota. Toujours aussi taquin et direct. Sur un nouveau venu, ç'aurait sans doute marché, mais ton intimidation ne prenait pas avec moi, et ce pour deux raisons. D'abord, je te connais. Et ce depuis que je suis entré à Perce-Ciel, ce qui remonte déjà à loin. Je sais comment tu fonctionnes depuis tout ce temps, je sais que t'es taquin, à ta manière parfois un peu … brute, mais jamais mesquine ou méchante. Ensuite, ça va faire douze ans que je suis aveugle, douze ans j'aiguise mes autres sens, et plus particulièrement mon ouïe, qui est sur développée depuis mon incident et grâce à mon don. Quand on s'adresse à moi, on ne peut pas me mentir. Je peux entendre les battements de ton coeur s'accélérer quand tu mens, je peux entendre les légères variations dans ta voix quand tu caches quelque chose ou que tu plaisantes. Et là tu plaisantes gentiment, à ta manière, mon cher petit Squale.

'' C'est l'ancienne époque ça, Hirvin. Maintenant, je suis professeur et on risque de se croiser beaucoup plus souvent dans cette salle que dans les couloirs dorénavant. Et puis ça va faire combien de temps qu'on se connaît, tous les deux ? Si je réfléchis bien ça depuis … Dix ans. Wow. Ça fait dix ans que tu me fais faire des cauchemars toutes les nuits ? Et bah, comme le temps passe vite. Tu parles d'un coup de vieux, en effet ! ''

Je souriais, ne pouvant pas retenir un petit rire amusé quant à la dernière phrase que je lui avais adressée. Hirvin ne manquerait pas de monter sur ses grands chevaux, le connaissant. C'était son genre de rentrer dans le lard des gens comme ça pour s'amuser. Et au vu de son entrée un peu plus tôt, il avait passé un début de journée assez mouvementé.

'' D'ailleurs, je vois que tu n'as toujours pas changé tes habitudes quant aux cigarettes. Aux dernières nouvelles, c'est toujours interdit dans l'enceinte de l'établissement, non ? ''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirvin VonIrir

avatar

Messages : 13
Ton perso en 3 mots. : Fumeur, Grincheux, Sensible
Citation : Ne laisse jamais tomber.
Date d'inscription : 21/08/2016

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie en vue [LIBRE]   Jeu 5 Jan - 14:09

'' C'est l'ancienne époque ça, Hirvin. Maintenant, je suis professeur et on risque de se croiser beaucoup plus souvent dans cette salle que dans les couloirs dorénavant. Et puis ça va faire combien de temps qu'on se connaît, tous les deux ? Si je réfléchis bien ça depuis … Dix ans. Wow. Ça fait dix ans que tu me fais faire des cauchemars toutes les nuits ? Et bah, comme le temps passe vite. Tu parles d'un coup de vieux, en effet ! ''

Dix ans, outch. J'ai un GROS coups de vieux en effet. J'avais dans ses âges quand lui faisait sa première année à Perce-Ciel, autant dire que ça met une claque quand on se fait cette réflexion. Ah... Je me souviens encore de son arrivée ici, tout timide qu'il était, il ne se mélangeait pas trop à la foule. C'était un petit gars renfermé sur lui-même sans aucune confiance en lui, ayant toujours la crainte de pousser ses limites au delà du possible. J'en ai chier pour lui secouer les puces et lui faire comprendre que sa cécité n'était pas importante s'il se montrait déterminé à réussir et repousser ses limites.

Je le voyais sourire, même rire à ses mots, petit con va, je t'aime bien. Je souriais à mon tour en soupirant. Avant de lui répondre, il conclu ses paroles sur ma manie de toujours fumer. Il avait dû sentir ça à l'odeur, pourtant, je suis quelqu'un de très soigneux avec l'hygiène. Je ne lui en veux pas, la cigarette ça accroche les vêtements comme ce n'est pas permis.

" Arrête le bleu, tu me flattes. " Je lui répondais par rapport à son petit sarcasme sur ses cauchemars nocturnes. " Ouai, dix ans. Ça ne me rajeunit pas, t'imagine même pas à quel point. J'avais tes âges quand j'ai dû te supporter toi et ta tignasse de Schtroumpft... Qui sait, un jour c'est peut-être un de tes élèves qui s’assiéra à cette table quand toi t'aura déjà de la bouteille dans l'établissement. "

Je mis une cigarette à ma douche et ouvrit la fenêtre avant de l'allumer et regarder le petit en croisant les bras.

" Ouai, il paraît. "


Je lui répondis d'une voix distante, signe que je n'en avais strictement rien à battre. Oui, je n'en avais clairement rien à foutre de cette règle... De toute manière, je ne suis pas là à fumer fenêtres fermées pour embaumer toute la pièce de tabac, au travail, je fais toujours attention à fumer aux fenêtres pour éviter d'en faire profiter mes collègues. De toute manière, c'est soit ça, soit j'éclate un des gosses donc bon. Cigarette hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shun Marshall

avatar

Messages : 11
Ton perso en 3 mots. : Regard de braise
Citation : Il n'y paraît pas, mais j'ai l'oeil vif vous savez.
Date d'inscription : 25/10/2015

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie en vue [LIBRE]   Jeu 5 Jan - 14:49

" Arrête le bleu, tu me flattes. Ouai, dix ans. Ça ne me rajeunit pas, t'imagine même pas à quel point. J'avais tes âges quand j'ai dû te supporter toi et ta tignasse de Schtroumpft... Qui sait, un jour c'est peut-être un de tes élèves qui s’assiéra à cette table quand toi t'aura déjà de la bouteille dans l'établissement. "

La remarque d'Hirvin ne me laissa pas de marbre. Il est vrai que je me projetais parfois dans l'avenir. Il était encore tôt pour moi de penser à ce genre de chose, en effet, je n'avais même pas donné mon premier cours après tout. Mais pourtant, je me surprenais parfois à rêvassé de mon avenir, m'imaginant me trouver dans la situation actuelle d'Hirvin à recroiser un ancien élève qui avait décidé de devenir lui aussi professeur. La chose avait de quoi être assez troublante, aux premiers abord. Mais l'inverse était vrai aussi, et si Hirvin ne pouvait pas me cacher son ton plaisantin, moi en revanche je pouvais sans problème lui masquer mon angoisse et mon assurance très précaire. C'était en effet un effort colossal que je faisais pour m'adresser à lui en l'appelant par son prénom et en le tutoyant, mais je ne voulais pas mettre de barrière entre nous, car je voulais qu'on soit considérés d'égal à égal, aussi bien par rapport à Hirvin que par rapport à moi. Ce dernier s'alluma d'ailleurs une de ses sempiternelles cigarettes en allant à la fenêtre et en l'ouvrant pour ne pas enfumer toute la salle. À ma remarque, il se tourna vers moi – du moins c'est ce que je supposai en entendant sa voix – et se contenta de lâcher de son air détaché  un simple ''Ouai, il paraît.''

Décidément, on ne change pas les bonnes vieilles habitudes, car elles ont la peau dure. Mais bon, pouvait-on vraiment blâmer Hirvin de se permettre un si petit écart au règlement quand on savait tout le travail qu'il fournissait auprès de ses élèves ? Je devait l'admettre, je devais beaucoup à Hirvin, et je pense qu'indirectement, c'était grâce à lui que je me trouvai à présent dans cette salle. C'était lui qui m'avait fait comprendre, au bout de longues années, que ma cécité n'était nullement un soucis et qu'elle ne devait en rien m'empêcher d'accomplir mes rêves, mais surtout, qu'elle ne m'empêchait en rien de vivre et d'être un garçon comme les autres. Je lui devais énormément, et je crois que jamais je ne l'avais réellement remercié. Du moins, jamais je ne le lui avais dit en face, mot pour mot. J'appuyai sur le bouton de ma montre. 9H45. Il me restait encore dix petites minutes avant d'aller donner pour tout premier cours. Parfait, je pourrai en profiter pour tailler une bavette avec mon vieil ami.

''Dis moi, Hirvin, on parle de moi, mais toi, quoi de beau ? On s'est pas vu depuis la remise de mon diplôme, soit depuis avant les vacances d'été. Comment s'est passé ta première journée ? J'ai entendu dire que cette année tu étais le professeur principal des premières années ? Ils ne t'en font pas trop voir de toutes les couleurs au moins ?''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirvin VonIrir

avatar

Messages : 13
Ton perso en 3 mots. : Fumeur, Grincheux, Sensible
Citation : Ne laisse jamais tomber.
Date d'inscription : 21/08/2016

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie en vue [LIBRE]   Jeu 5 Jan - 18:13

''Dis moi, Hirvin, on parle de moi, mais toi, quoi de beau ? On s'est pas vu depuis la remise de mon diplôme, soit depuis avant les vacances d'été. Comment s'est passé ta première journée ? J'ai entendu dire que cette année tu étais le professeur principal des premières années ? Ils ne t'en font pas trop voir de toutes les couleurs au moins ?''

Même si je ne le montrais aucunement, cela me touchais que mon ancienne élève prennent des nouvelles de moi. Je n'arrivais pas à me défaire de l'image du bon gars avec se petit... Je tirais une bouffée de ma cigarette et y recracha la fumée par la fenêtre lentement avant de pousser un profond soupire agacé qui reflétait ma mâtinée.

" J'ai l'impression que chaque année, le niveau de connerie monte d'un cran. "Je m'arrêtais alors pendant plusieurs dizaines de seconde, profitant pour tirer une bouffée de ma cigarette et partir dans mes pensées en tenant ma cigarette à ma bouche. Je recrachais alors lentement la fumée par le nez en continuant sur un ton assez froid. " Ce matin, premier cours, j'ai eu le droit à un gamin qui m'a bien cassé les lombaires en voulant sauver une de ses camarades qui a fait apparaître une épée au dessus de sa tête. Ouai. Je vais en parler à l'équipe enseignante et au directeur car la gamine à quand même tenté de se suicider en plein milieu du terrain, car oui, c'était clairement pas un non contrôle de ses pouvoirs et c'est ce qui m'inquiète. En bref, va te falloir un peu de poigne avec les p'tits, surtout que toi tu es prof en classe. "

Je m'étirais un peu, faisant légèrement craquer le bas de mon dos. C'est vrai qu'il m'avait fait mal le gosse putain. Je frottais mes lombaires en soupirant, recrachant à nouveau de la fumée par le nez d'un air blasé. Je n'avais pas plus de nouvelle que ma vie de prof' et je ne me sentais pas prêt à parler de Crép' pour le moment, il le saura assez tôt de toute manière. Ma cigarette terminée un peu rapidement, je l'éteignis et ferma la fenêtre pour m'asseoir à table en face de Shun.

" Et toi le Schtroumpft, comment tu entrevois ta première journée en tant que prof sinon ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shun Marshall

avatar

Messages : 11
Ton perso en 3 mots. : Regard de braise
Citation : Il n'y paraît pas, mais j'ai l'oeil vif vous savez.
Date d'inscription : 25/10/2015

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie en vue [LIBRE]   Mer 11 Jan - 23:08

Et bien, pauvre Hirvin. Il en avait visiblement pas mal bavé avec ses premières années. Ce qui attira mon attention, ce fut bien évidemment cette histoire de tentative de suicide – car c'en était clairement une – qui était assez inquiétante. Quant au jeune homme qui lui avait presque cassé le dos, cela expliquait pourquoi je l'avais senti avec une certaine tension dans la voix quand il était entré. Il faudrait sans doute qu'il aille consulter un médecin et passer quelques radios, histoire de s'assurer qu'il n'y est pas de lésions. Hirvin n'avait plus ses vingt ans et à son âge, les lésions pouvaient rapidement devenir dangereuses pour la santé.

Bref, bilan de cette nouvelle promotion : c'étaient des teigneux pour la plupart, mais rien de bien méchant, mais du lot ressortait quelques cas particuliers qui pouvaient vite devenir des menaces pour leurs camarades comme pour eux mêmes.

''Va falloir que je les tienne à l’œil donc ? Bigre, je suis pas avancé avec mes yeux aussi perçant qu'un appareil photo auquel on aurait pas retiré le cache.''

Je sentis alors qu'Hirvin s'étirait, et les craquements de ses lombaires me firent grincer des dents. Pas besoin d'avoir l'ouïe ultrasonique comme la mienne pour les entendre, ce qui n'allait pas en me rassurant. Je m'adressai alors à mon nouveau collègue avec empathie et calme.

''Hirvin, tu devrais prendre un rendez vous pour ton dos très rapidement, je m'inquiète pour ta santé. Tu sais, sans vouloir te traiter de vieux débris, tu n'as plus non plus vingt ans et à ton âge, on se blesse bien plus facilement et les lésions peuvent vite faire empirer les choses. Je m'en voudrai qu'il t'arrive quelque chose, Perce-ciel perdrait son croque mitaine et ce serait fort dommage. Et moi, je perdrais quelqu'un d'important pour moi… Je perdrait un professeur bienveillant et un bon ami, et ça me ferait beaucoup de peine ...''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirvin VonIrir

avatar

Messages : 13
Ton perso en 3 mots. : Fumeur, Grincheux, Sensible
Citation : Ne laisse jamais tomber.
Date d'inscription : 21/08/2016

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie en vue [LIBRE]   Sam 14 Jan - 23:33

Ce petit m'amusait, il avait vraiment gagné en élocution depuis la première fois que je l'avais vu en guise d'élève. Il avait fait de sa cécité une force et de ses complexes des farces. Il était fin prêt à rentrer dans la vie de professeur s'il gardait cette répartie durant sa classe. Toujours assis devant lui, je fis une rotation douce de mon poignée pour mélanger le café dans mon gobelet avant de l'amener à mes lèvres d'un air un peu pensif.

''Hirvin, tu devrais prendre un rendez vous pour ton dos très rapidement, je m'inquiète pour ta santé. Tu sais, sans vouloir te traiter de vieux débris, tu n'as plus non plus vingt ans et à ton âge, on se blesse bien plus facilement et les lésions peuvent vite faire empirer les choses.  "

Pardon ? Dis tous de suite que je vais me péter les lombaires en faisant une chute aussi, non de non. Je suis pas non plus comme le vieux qui habite à côté de chez moi. Je ne pu retenir un soupire teinté d'énervement à sa phrase, j'avais horreur qu'on m’envoie mon age en plein dans la gueule. Je sais bien que j'approchais la quarantaine, mais quand même. Sale gosse...

"Je m'en voudrai qu'il t'arrive quelque chose, Perce-ciel perdrait son croque mitaine et ce serait fort dommage. Et moi, je perdrais quelqu'un d'important pour moi… Je perdrait un professeur bienveillant et un bon ami, et ça me ferait beaucoup de peine ...''

Je ne pu contrôler des rougeurs sur mes pommettes, mais je ne pouvais pas m'empêcher de bougonner en sirotant mon café. Il était adorable se p'tit...

" P'tit con... "

Je lui répondis d'une voix un peu perturbé et gêné. Je détournais le regard de lui, pudique de montrer mes sentiments sur le faite que ses mots m'avaient touchés... Je soupirais alors en observant la beauté du paysage par la fenêtre en buvant mon café, restant assis sur ma chaise. Je passais une main dans mes cheveux pour les replacer et expirait par le nez avec un peu d'agacement.

" Mon dos va très bien. J'ai une imposante stature, c'est la cause de ses craquements aux lombaires... Toi tu connais pas ça, tu es taillé en I. Pas besoin d'hurler à la gérontologie dès que je me prend un coups par quelqu'un, sinon t'aurais pas fini. Bon sinon fait gaffe à l'heure, tu vas être en retard... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nouvelle vie en vue [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nouvelle vie en vue [LIBRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eric de Branford [Un PERSONNAGE IMPORTANT dans la nouvelle vie de Megan] [LIBRE]
» Nouvelle vie...ou presque [Libre]
» [Magazin de jouets] Une nouvelle poupée? [PV: Drozell Keinz & Jude Wolf]
» [LIBRE] Une nouvelle Directrice
» Une nouvelle arrivée chez les gryffondor [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Evaleon :: Perce-ciel  :: Salle des professeurs-
Sauter vers: